#27 L'île de la Sorcière Épisode 28 #29 Attila contre Attila
Retrouvailles

Le groupe affronte ce qui semble être quelque gigantesque monstre. Les voilà qui se mettent à courir très vite (plus vite que d'habitude même !). Jean, Nadia, Attila et Marie dépassent Eaton, qui, en retour, reprend la tête en un saut prodigieux qui le propulse dans le ciel.

Ils continuent leur course le long de la plage, mais l'île est tellement petite qu'ils se retrouvent en train de pourchasser le monstre ! Eaton passe entre ses jambes et se retourne pour affronter le monstre, qui n'est rien d'autre que le Glatank camouflé ! Il entend une voix provenant du tank, tandis que le reste du groupe poursuit sa course, incapable de s'arrêter. Le monstre attrape Eaton entre ses pinces. Entre temps, les fuyards ont accompli un deuxième tour de l'île et s'étalent sur Eaton. L'équipage du monstre est révélé : ce sont, bien sûr, Gladys, Caïus et Titus (Eaton a exagéré leur description, comme tout bon marin !). Ces derniers sont agréablement ravis de retrouver Jean, Nadia, Marie et Attila.

Autour d'un bon feu de camp, et après un bon repas, chaque groupe raconte ses dernières aventures pendant qu'Eaton fume sa pipe, et se remémorent les bons souvenirs à bord du Nautilus, et sa fin tragique. Appuyée de temps à autre par Titus et Caïus, Gladys leur narre comment ils se sont trouvés sur cette île après que le ballon du Glatank en mode dirigeable fût touché. Là, leurs disputes avec Eaton culminèrent lorsque ce dernier eut bu tout leur saké. Eaton, en colère maintenant, n'est pas d'accord avec leur point de vue, et entre dans une "chaude" discussion avec Caïus.

Cependant, la discussion sur les derniers évènements continue, et Jean leur propose de réparer le ballon. Eaton,, lui, en a ras le bol, et part sur la plage. Craignant qu'il leur prenne le radeau, le reste de la bande le suive et le découvre sur la plage regardant l'île d'où venaient les enfants plus loin à l'horizon qu'à leur arrivée.

Comme Jean se penche sur ce problème, Titus lui rappelle que la première règle à suivre pour un scientifique est son intuition. Jean, désireux de récupérer les encyclopédies laissées sur l'île, embarque avec Nadia et Marie pour les récupérer et les ramener sur cette île.

Le lendemain matin, Nadia et Gladys préparent le petit déjeuner. Comme Nadia proteste (elle n'aime pas faire la cuisine), Gladys lui dit que Jean ne l'aimera jamais si elle ne cuisine pas. A table, Marie et Attila apprécie la repas préparé par Gladys, mais Eaton s'en  plaint : il est trop épicé ! Gladys lui rétorque qu'il n'est pas obligé d'en manger. Nadia, elle, porte carrément un masque car elle déteste l'odeur du poisson cuit. Mais plus tard, elle demande à Gladys si elle peut préparer le prochain repas : Gladys accepte, visiblement à contrecœur.

Caïus et Jean ont une discussion "d'homme à homme". Caïus montre à l'adolescent un exercice d'exercice physique, arguant le fait que le bodybuilding lui fera gagner le cœur de Nadia. Pendant ce temps, Gladys se fait masser par Eaton pendant que Nadia fait le repas de midi.

Le repas est prêt, et Marie interrompt Jean en pleine séance d'exercice pour l'appeler à table. Là, justement, tout le monde a un mouvement de recul à l'allure du repas préparé par Nadia, craignant y toucher. Gladys se lance afin d'encourager tout le monde. Jean complimente Nadia puis commence à s'étouffer : Caïus sort de la bouche du garçon, tout rouge, ... un squelette de poisson ! "Pardon", admet Nadia.

Puis, Titus et Jean partent réparer le Glatank. Titus suggère à Jean que les femmes aiment les personnes intelligentes. Peu après, Jean sort son télescope et est en train de repérer la position de leur île lorsque Caïus apparaît. Caïus ne partage pas le point de vue de Titus, et finit pas dire à Jean que celui risque de finir comme Titus s'il ne prend pas garde. Par contre, il lui dit que les femmes recherchent ce qu'elles n'ont pas : la force, le pouvoir. Aussi elles adorent les hommes puissants.

C'est l'heure du dîner : Jean flanche encore devant le spectacle du repas proposé par Nadia, au grand désespoir de la jeune fille. Caïus est en colère car le repas est immangeable ! Une dispute éclate alors avec Gladys. Jean intervient alors, affirmant que le repas est bon ! Eaton se lève alors et décide de prendre les choses en main, définissant l'élégance suprême d'un repas fin en Angleterre. Il a assisté à des "parties" qui duraient trois jours, et goûté à divers plats provenant des quatre coins du monde. A la fin de son discours, Eaton se retrouve ... tout seul !

Gladys et Nadia observent le coucher du soleil : Gladys dit à Nadia que Jean n'est pas un mauvais parti : peu d'hommes tenteraient de couvrir les erreurs d'une femme comme il l'a pu faire avec le dîner. Nadia ne devrait pas s'inquiéter si Jean la laisse tomber un jour, car tel est le destin des femmes. Nadia parle alors de Caïus et Titus ; Gladys les décrit comme deux lunes qui orbitent autour d'elle sans jamais s'approcher. Elle plaisante à ce sujet, disant qu'ils l'appellent même parfois "Maman". Nadia, quant à elle, se demande qui sont ses parents.


Dialogues                : Hisao Ohkawa, Kaoru Umeno
Storyboard               : Masayuki, Shinji Higuchi
Direction technique      : Renji Kawabata
Direction de l'animation : Pai Nanretsu (Coréen)
Animateurs à signaler    : Aucun en particulier