#15 Vont-ils couler le Nautilus ? Épisode 16 #17 La dernière invention de Jean
Le mystère du Continent Perdu

Une tempête fait rage à la surface, où le Nautilus flotte. Juste sous le pont, Nadia observe sa Pierre Bleue luisant dans l'obscurité. Elle pense à Nemo, et dans sa tête, elle lui demande pourquoi les choses doivent se dérouler ainsi, et n'obtient pour seule réponse que c'est le destin.

Elle ouvre l'écoutille et regarde en dehors la tempête qui fait rage, et balance à la mer sa Pierre Bleue, ne voulant pas d'un tel destin, causant mort sur mort. Le bijou est  happé par une vague. Mais Nadia repère un point lumineux bleu dans les eaux et voit sa Pierre Bleue, volant, lui être retournée. Elle ne peut pas manifestement s'en débarrasser aussi facilement, aussi elle récupère le bijou et referme l'écoutille.

A bord, tous parlent de l'incident de radiation. Un service funéraire est annoncé à l'équipage. Dehors, la tempête se poursuit.

Nadia parcourt le vaisseau et atteint finalement la cabine de Jean, Elle l'éveille et lui demande d'analyser la Pierre Bleue. La structure du bijou est la plus inhabituelle que le jeune garçon ait jamais vue, ressemblant presque à des circuits imprimés. La matière même est la plus dure que Jean ait jamais rencontrée. Nadia lui adresse un simple "Merci" et sort. Plusieurs conversations avec des membres d'équipage lui reviennent en mémoire, du pourquoi de la mort de l'ingénieur au l'obligation qu'elle a de porter sa Pierre Bleue. Tous lui répondent la même chose : pour un futur meilleur.

C'est Nemo, maintenant, qui s'approche d'elle, et elle lui pose les questions qu'elle lui posait en imagination. A sa questio sur la mort de l'ingénieur, Nemo lui répond que tout est sa faute, mais que c'était soit les ingénieurs, soit tout l'équipage qui y restait. En sortant, il voit les corps prêts à être mis en terre.

Le Nautilus approche d'un statue géante. En un long et sourd bruit -"la voix de la mort", selon l'équipage-, et comme Nemo sort sa Pierre Bleue depuis sa cabine,  la statue s'ouvre au chatoiement des Pierres Bleues de Nemo et de Nadia, elle aussi active. Le Nautilus entre dans le passage  et descent finalement dans un long conduit vertical dans une chambre ornée d'hiéroglyphes. Quand le gang lui demande où ils sont, Nemo leur répond qu'ils sont à Atlantis.

La procession funéraire commence, conduite par Nemo. Ils descendent un escalier extérieur en spirale d'une tour vers une cité en ruine, en contre-bas. Jean s'arrête quelques instants pour observer les ruines, et finit par noter un étrange rocher qui dénote dans le paysage. Ce n'est qu'en bas de la tour qu'ils réalisent qu'ils sont au pied de la tour de Babel, l'originale ! Quelques mots portent alors dessus.

Traversant la cité, ils arrivent à ce qui semble être un énorme stadium, avec de grandes marques en lieu et place des siège et une énorme Pierre Bleue au centre. On rapporte au gang que toutes les personnes qui vivaient ici sont mort pour cette Pierre Bleue.

Comme la procession poursuit son chemin, Jean aperçoit Echo agenouillé près d'un pierre. Quand Jean le questionne, Echo lui dit qu'il se remémore le bateau auquel il appartenait avant d'embarquer sur le Nautilus. Jean reconnaît au nom du bateau celui qui transportait son père quand il a disparu en mer. Echo lui dit que le bateau scientifique a été détruit par Argon, et que lui, Echo, est le seul survivant de la catastrophe. Jean, au bord des larmes, a ainsi la preuve de la mort de son père. 

Maintenant, une fête a lieu, en l'honneur des mort, accompagnée de chants et de danses. Nemo observe les festivités en silence, et est abordé par Nadia, qui n'apprécie pas cette organisation. Elle demande à Nemo pourquoi lui vit et les autres ont du mourir. Nemo s'enfonce dans l'obscurité et répond à Nadia qu'il est le seul à devoir porter la responsabilité et le deuil des ces morts.

Entre temps, Jean parcourt les ruines, tentant de retracer la vie quotidienne de la cité avant sa destruction. Il trouve quelques fleurs poussant dans le sol désertique, fleurs qui semblent être réelles, non artificielles.

Nadia remarque que Jean n'est plus dans les parages et part à sa recherche. Ce dernier a grimpé sur l'un des bâtiments en ruines, il se repose là, contemplant le charme d'une chute d'eau venant d'un vieil aqueduc. Nadia le retrouve ainsi, et tous deux se mettent à parler : apparemment, Jean est lassé de la technologie, surtout si elle doit causer autant de morts et de destruction.

Après un interlude sentimental, ils reprennent le chemin du campement, s'arrêtant au passage des fleurs pour en cueillir une.

Tandis que les morts sont enterrés, et les dernières doléances données, le vieil ingénieur expose ses griefs contre toutes ces pertes, et Nadia cache son visage en larmes dans l'épaule de Jean. Une larme touche sa Pierre Bleue, et, comme en réponse, celle-ci, ainsi que l'immense Pierre Bleue et la tour de Babel se mettent à luire doucement.

L'enterrement achevé, tous réintègrent le Nautilus et la mer. Comme le sous-marin réintègre les profondeurs de la mer, l'image de la fleur cueillie par Jean et Nadia apparaît en sur-imprimée ...


Dialogues                : Hisao Ohkawa, Kaoru Umeno 
Storyboard               : Mahiro Maeda 
Direction technique      : Kiyoshi Nemoto 
Direction de l'animation : Kumiko Kawana 
Animateurs à signaler    : Kazuya Tsurumaki, 
                           Takeshi Honda, 
                           Shunji Suzuki