#08 Il faut délivrer Nadia Épisode 9 #10 Le passage
Le secret de Nemo

Nous avons laissé l'épisode précédent avec Nadia et les autres surveillant les ruines de la forteresse sur l'île d'Argon. Le Gratank est néanmoins sévèrement endommagé, et il serait temps pour lui de gagner un sol sec ...

Sur le Nautilus, Nemo débat avec Electra de la situation. Le Nautilus, lui non plus, n'est pas sorti indemne de l'explosion. Les réparations devraient prendre 48 heures environ. Et bien que son centre d'armement soit neutralisé, Argon demeure encore et toujours une menace, comme chacun sait. Electra lui fait remarquer qu'un SOS a été émis par le tank rouge et demande à Nemo ce qu'il convient de faire. Nemo hésite, puis donne l'ordre de commencer l'opération de sauvetage du Gratank. (Au grand plaisir de Jean et ses compagnons).

Le tank est ainsi halé dans les baies du Nautilus, et Gladys se retrouve aspergée d'eau de mer au cours de l'opération, ce qui n'arrange pas son attitude. Titus commence à admirer la merveille technologique que constitue ce sous-marin, et lui et Jean se découvrent leur intérêt commun pour la science. Juste alors apparaît Electra, toujours portant ses lunettes. Caïus commence de suite à déployer son charme, sans effet sur Electra qui daigne (enfin !) enlever son masque : toute l'assistante masculine perdent brièvement leur contrôle, tant ils sont émerveillés par la beauté du visage de la jeune femme. Gladys et Nadia, quant à elles, ne s'en laissent pas compter. D'ailleurs, les relations entre une Gladys trempée jusqu'aux os et Electra s'annoncent tendus.

Et nous voilà de retour dans les cabines que nous connaissons si bien ... Jean a une multitude de questions à poser mais Nadia, elle, n'est pas vraiment en condition pour ce genre d'exercice. Caïus et Titus, enfermés dans leur cabine, ont bien tenté d'ouvrir la porte, mais les méthodes conventionnelles n'ont aucun effet sur le système électronique qui régit son ouverture. Caïus découvre un judas, qui ouvre sur un conduit d'écoute, et crie dedans tant et si bien qu'Electra, dérangée, se présente de nouveau à leur porte. Ils lui demande des nouvelles de leur maîtresse, et se voient répondre qu'ils vont être conduit à elle.

Il se trouve que Gladys se porte comme un charme, mais les médecins dessine à ses deux compères un état horrifique : le sarcasme n'est pas trop apprécié ...

Les réparations continuent, et les discussions vont bon train sur Argon. Quels sont ses projets ?

Nemo décide finalement de daigner rendre visite à ses "invités". Gladys se plaint d'être clouée à un lit d'hôpital, et de bien d'autre choses d'ailleurs. C'est alors que Nemo entre dans l'infirmerie, tête nue, et se présente de manière éloquente comme le capitaine du Nautilus. Gladys est instantanément captivée par le capitaine, et soudain, se met à agir de manière très douce et féminine, au grand dam de Caïus et Titus !

Plus tard, en pleine séance de réparation de leur tank, Caïus et Titus discutent de leur situation et de Gladys. Titus avoue apprécier Electra, et Caïus s'inquiète de savoir que leur petit groupe puisse se dissoudre ...

Gladys n'est pas la seule du groupe de rescapés à être tomber malade : Attila, lui, a attrapé un gros rhume. Nadia, Jean et Marie amène le lionceau à l'infirmerie. En chemin, ils tombent sur Caïus et Titus. Jean se comporte de manière amicale avec eux, a contrario de Nadia (qui pourrait bien la blâmer ?). D'un coup, Gladys surgit, portant une ravissante robe, et présentant un comportement totalement contraire à ce que l'on connaît d'elle : elle s'excuse auprès des enfants des problèmes qu'elle et ses hommes leur ont causés, à la grande surprise de tous ! Elle poursuit son chemin, laissant tout le monde incrédule. Puis, Caïus et Titus se ruent derrière elle, tandis que les trois enfants reprennent la direction de l'infirmerie.

Là, Attila se voit administrer une piqûre. Tout le monde est horrifié par la taille de la seringue, mais tout est terminé rapidement. Comme les enfants rejoignent leur cabine, ils se cognent au capitaine Nemo et à Electra. Celle-ci présente tout d'abord Jean au capitaine Nemo. Jean se montre aussi poli que possible, mais Nemo montre bien qu'il fait bien peu de cas des enfants. Nadia foudroie du regard alors qu'Electra la présente, à son tour, au capitaine. Nemo semble réagir à son nom, et note la Pierre Bleue au cou de Nadia, sans le montrer ouvertement, avant de poursuivre son chemin.

Plus tard, Jean tente de renouer le dialogue avec Nadia, mais celle-ci, de nouveau, demeure boudeuse.

Dans ses quartiers, Nemo ouvre une petite boîte, contenant elle aussi une Pierre Bleue, bien que plus grosse que celle de Nadia, avec un symble au centre. Il s'assit silencieusement, perdu dans ses pensées, puis revient jouer à son orgue.

Le son de la musique emplit le sous-marin, obligeant chacun à écouter. Jean et Marie sont assoupis, mais Nadia, elle, l'entend, et une larme coule sur son visage, tandis qu'elle se remémore sa mère. Elle quitte la cabine, se dirige à travers le Nautilus vers la source du son, et comme elle s'approche des quartiers du capitaine, elle est interceptée par Electra. A ses questions sur les raisons de sa présence dans cette partie du sous-marin à une heure aussi tardive, Naida lui répond qu'elle se souvient que sa mère lui chantonnait cette chanson lorsqu'elle était encore bébé.


Dialogues :                Hisao Ohkawa 
Storyboard :               Hideaki Anno, Kiyoshi Nemoto 
Direction technique :      Yukio Suzuki 
Direction de l'animation : Hiroshi Kugimiya 
Animateurs à signaler :    Noboru Koizumi