#07 La tour de Babel Épisode 8 #09 Le secret de Nemo
Il faut délivrer Nadia

Nemo ordonne que le Nautilus plonge et passe en situation de combat. Tout en revenant à son fauteuil de commandement, il pense à Argon. Pendant ce temps, Argon et sa clique contemple l'île embrasée avec Nadia, horrifiée. Argon commente son pouvoir tout nouveau, et commence à échafauder des plans.

Pendant que la puissance emmagasinée diminue, l'électricité réapparaît dans la base, et l'on découvre Jean, Gladys et Co abasourdis. Jean et Caïus s'épient. Caïus attrape violemment le garçon, mais Gladys l'interrompt et demande très poliment (il faut le souligner !) où se trouve la Pierre Bleue. Jean lui répond seulement que Nadia a été capturée, fait qui ne réjouit guère le gang. Ils proposent à Jean de l'aider à sauver Nadia ... et la Pierre Bleue, proposition que refuse Jean.

Dans une draisine qui s'éloigne du bord du cratère, en direction de la Tour, Argon questionne Nadia à propos de Marie. Nadia devient de plus en plus furieuse. Entre-temps, Gladys convainc Jean, lui promettant de ne rien entreprendre, elle ou ses hommes, contre Nadia ou Jean, tant que tous se soient échappés sain et sauf de cette forteresse. Comme leurs regards se dirigent vers un autre bâtiment, Titus commente l'exceptionnelle qualité technologique dont dispose les Neo-Atlantes, et Jean acquièse. Un petit débat s'ensuit sur la manière de s'y prendre pour attaquer, et Jean mentionne que la centrale électrique pourrait être mis en panne en l'inondant d'eau. Il fait remarquer aussi que le sous-marin d'Argon n'est pas loin. Titus part à la recherche du Gratank, et les trois autres finalisent leur plan pour infiltrer la forteresse.

Entre-temps, Argon présente à Nadia une collection de trésors antiques de l'Atlantide, et la presse de lui communiquer de plus amples informations sur l'endroit où elle a caché sa Pierre Bleue, en vain.

La traque de Jean reprend de plus belle, tandis que lui et ses compagnons se glissent dans un entrepôt. Jean est intercepté par un robot, mais Caïus bloque l'attaque du robot de ses mains, nous faisant une formidable démonstration de sa force extraordinaire. La machine perd finalement et Gladys assomme son conducteur. Cependant, on retrouve Nadia attachée à un crucifix en forme de Y, Marie et Attila attachés de même près d'elle. Tous les trois sont suspendus au dessus de la forteresse, tandis qu'Argon continue de parler à ses troupes.

D'autres robots ont été neutralisés, et Gladys et Caïus portent maintenant les uniformes Neo-Atlantes. On peut entendre la voix d'Argon qui passe par les haut-parleurs de la base : "Jean, si tu ne te rends pas, je connais un petit lion qui va mourir ..." Il est grand temps d'agir !

Comme Argon attend patiemment, un aide de camp vient l'informer que Jean s'est rendu. Argon part le rencontrer. Jean lui demande de l'amener à Nadia. et Gargoyle fait braquer un spot lumineux sur la jeune fille, toujours sur son crucifix, suspendue à une hauteur incroyable du sol, en compagnie de Marie et Attila. Argon somme Jean de lui remettre la Pierre Bleue, mais Jean exige que les gardes sortent d'abord. Argon accède à sa demande, et alors, Gladys et Caïus tente leur assaut, pour capturer Argon. Malheureusement, celui-ci est protégé par le bouclier de verre invisible et incassable qui protège aussi la base. Gladys et Caïus doivent baisser les armes. La situation tourne à leur désavantage !

Soudain, une coupure de courant intervient, et Titus rentre en scène, brisant les murs avec le Gratank. Une confusion s'ensuit pendant un petit moment, les gardes ouvrant le feu dans le noir. Quand la lumière revient, le crucifix sur lequel était liée Nadia a disparu, tout comme Jean et son petit groupe d'intervention. Le lieutenant d'Argon ordonne aussitôt la poursuite.

Le tank charge et descend une rampe, le crucifix où Nadia est toujours attachée tenu dans ses mains mécaniques. Tous s'inquiètent d'une rangée de robots qui remontent la rampe dans leur direction, sauf Titus : "Quand je suis dans mon tank, personne ne peut m'arrêter ! ". Il tente de repousser les robots, mais en vain. Même Caïus, avec sa force colossale, ne peut défoncer l'un d'entre eux. Las, Titus converti le tank en sous-marin et fait passer le tank par dessus bord de la rampe pour plonger dans le lagon. C'est alors que le sous-marin d'Argon fait surface ! Une volée de tir du Gratank s'avère inefficace, et la réplique du sous-marin est cinglante : Gladys et ses compagnons sont atterrés d'avoir échoué d'un rien.

C'est alors que le Nautilus fait surface, empêchant l'autre sous-marin de s'emparer du Gratank et de ses occupants. Le sous-marin ennemi fait feu de tout bois, mais, cette fois-ci, le tir ne parvient pas à franchir les boucliers déflecteurs du Nautilus. Le Nautilus parvient alors à bloquer le sous-marin contre le quai. Nemo ordonne un salve de missiles contre la Tour de Babel, qui échoue sur la barrière en verre d'Argon. Celui-ci ordonne de remettre en route la Tour. Nemo, sentant le danger, ordonne la fuite du Nautilus de toute urgence.

Cependant, le tir de la tout n'a pas l'effet escompté par Argon. Sans compte à rebours, sans instructions pour canaliser correctement l'énergie, la gigantesque Pierre Bleue se brise, libérant instantanément l'énergie qu'elle recevait qui frappe aléatoirement diverses zones du cratère, détruisant tout sur son passage. Puis, la Tour explose, emportant dans sa destruction la forteresse.

Tandis que les esclaves contemplent de loin l'explosion, Argon parvient à s'échapper à bord de son dirigeable. Son dernier acte, avant de quitter le lieu du désastre est de tuer son lieutenant et de lâcher par dessus bord son corps (le prix de l'échec, hmm).

Jean, entre-temps, rend à Nadia à sa Pierre Bleue, et tous contemple l'île se consumer.


Dialogues                : Hisao Ohkawa 
Storyboard               : Takeshi Mori 
Direction technique      : Takeshi Mori 
Direction de l'animation : Shunji Sasaki, Yoshiyuki Sadamoto 
Animateurs à signaler    : Shoichi Masuo, Takeshi Honda, Kazuya Tsurumaki